Les huiles essentielles : Les précautions à prendre

Sur le blog, j'ai souvent effectué des recettes contenant des huiles essentielles sans vraiment me pencher sur les huiles essentielles elles-mêmes. Or, il y a quelques règles élémentaires à respecter. En effet, les huiles essentielles étant un concentré d'une plante sont très puissantes et peuvent s'avérer nocives si mal utilisées. 


On peut également être allergiques à certaines huiles, d'où l'intérêt de tester cela dans la pliure de notre bras (1 à 2 gouttes d'huile essentielle dans une cuillère à soupe d'huile végétale que l'on applique sur la pliure de notre bras et qu'on recouvre par un pansement laissant le produit agir max 24h pour voir si on observe quelconque désagrément).
ATTENTION, ne pas utiliser sans avis médical chez la femme enceinte ou allaitante, ni chez l'enfant de moins de 7 ans (voire 12 ans pour les huiles essentielles de menthe poivrée ou d'eucalyptus globuleux) et les personnes épileptiques, allergiques ou ayant des antécédents de convulsion. 
Bien évidemment, cela va de soit mais je préfère le rappeler, il ne faut JAMAIS les utiliser sur les animaux. C'est très nocif pour eux!!!

Étant donné leur concentration et leur activité, les huiles essentielles doivent toujours être utilisées avec parcimonie et prudence, notamment chez l'enfant et la femme enceinte pour lesquels la consultation d'un médecin aromathérapeute est particulièrement recommandée. 
Voici donc quelques précautions à prendre sous forme de feuillets téléchargeables (clic droit puis enregistrer), pour les avoir à portée de main. 

Les huiles essentielles interdites aux enfants 


Les huiles essentielles interdites pendant la grossesse
Pendant la grossesse, certaines huiles essentielles sont à proscrire, surtout par voie orale, puisqu'étant neurotoxiques et abortives. Elles peuvent également être composées de l'apiole, de l'ascaridole, de l'isothiocyanate d'allyle, de safrole, de trans-anéthole, susceptibles de nuire à la grossesse. 


Combien de gouttes d'huiles essentielles? 
Les voies d'utilisation des huiles essentielles sont multiples, dont la voie aérienne et la voie cutanée, voies privilégiées pour agir sur le cerveau. Mais il existe également d'autres voies: La voie perlinguale (sous la langue) et la voie orale (à avaler). Quelle que soit la voie utilisée, il faut respecter certaines doses. 


Merci à SkinCenter pour ces précieuses informations.

- Sachez que les huiles essentielles sont très fragiles et volatiles. Elles doivent donc être conservées dans des flacons bouchés à l'abri de l'air, de la chaleur et de la lumière ; surtout dans leur étui d'origine.
- Afin de prévenir tout incident, il est nécessaire de bien se laver les mains après avoir manipulé une huile essentielle et boucher correctement le flacon.
- Les huiles essentielles ne s'emploient jamais pures. Elles doivent obligatoirement être diluées, quel que soit le mode d'utilisation choisi. 
On peut, par exemple, les utiliser en tisane (1 à 2 gouttes d'huiles essentielles dans un peu de miel, le tout dilué dans une infusion tiède) ou encore dans l'alimentation (quelques gouttes, parfois même une seule, suffisent pour aromatiser subtilement une salade, une plat de viande ou de poisson, un dessert. 
Attention, demander un avis médical pour l'utilisation d'huiles essentielles par voie orale peut être une bonne chose.
- Évitez les mélanges rocambolesques car cela peut entrainer des interactions allant à l'encontre de l'effet recherché. 
- Cela va sans dire mais il ne faut jamais mettre les huiles essentielles en contact avec les yeux. En cas de contact accidentel, il est possible de l'apaiser avec une huile végétale grasse (huile de cuisine) dans laquelle les huiles essentielles se dissoudront, puis rincer ensuite longuement avec de l'eau tempéré pour atténuer la sensation de brûlure. Le mieux reste de consulter un médecin. 
- En cas d'ingestion ou d'application d'une huile essentielle d'agrume (bergamote, citron, mandarine, orange, pamplemousse), il faut attendre 12 heures avant de s'exposer au soleil afin d'éviter tout risque d'effet photo-sensibilisant. 
- Les huiles essentielles de cannelle, de clou de giroflier, d'origan vert, de sarriette des montagnes, de thym à thymol ne doivent jamais être appliquées pures sur la peau. 
- Il ne faut pas dépasser les doses indiquées. En cas d'absorption excessive, contactez le centre anti-poison le plus proche
- Il ne faut jamais verser ou pulvériser les huiles essentielles au-dessus d'une flamme

Partagez ceci:

Laisser un commentaire

2 commentaires: